Mang'Impressions : Chroniques de lectures de mangas

Btooom !, explosions à la chaîne sur une île déserte

Ecrit par David le 23 août 2012
Btooom ! - Tome 4

Btooom ! – Tome 4

Quand Ryuta Sakamoto se réveille sur une île tropicale au milieu de nulle part, sans aucun souvenir de la manière dont il s’est retrouvé dessus, il pourrait croire à un rêve. A plus forte raison quand il comprend qu’il se trouve au beau milieu d’une partie réelle de Btooom, son jeu d’action en réseau favori. Mais il ne rêve pas et les événements vont rapidement le confirmer. Lui, l’asocial qui passait ses journées sur son ordinateur à jouer à ce jeu, au point d’en être devenu un des champions, pourra-t-il transposer ses exploits dans cette reproduction grandeur nature ? Il le faudra bien, car il semble que, pour s’en sortir et obtenir les réponses aux questions que Ryuta se pose, il faudra non pas forcément gagner, mais tout du moins survivre à des concurrents déjà prêts à en découdre.

Si l’organisation du jeu auquel participe malgré lui Ryuta est le fil rouge de Btooom !, ainsi qu’un mystère entretenu par Junya Inoue, on s’aperçoit vite qu’il ne s’agit que d’un prétexte. En effet, le mangaka ne s’embarrasse pas de détails, ni d’une intrigue complexe, et nous plonge sans détour dans ce qui apparaît comme un défouloir explosif et violent. L’auteur ne le cache pas, il ne cherche rien d’autre que notre divertissement. Et il le trouve sans mal. Pas de prise de tête, donc, à attendre de ce cocktail d’action spectaculaire et épicé, le mangaka relevant effectivement son récit par l’intermédiaire d’images sanglantes ou un peu friponnes.

Alternant les phases de dialogues, propices à la découverte des personnages ou des zones d’ombre de l’intrigue, et les affrontements, Btooom ! trouve le dosage parfait, nous maintenant constamment sous pression et captivé par l’enchaînement des événements. Le récit tire notamment sa force de combats bien orchestrés. Grâce à la variété de l’arsenal des joueurs, ceux-ci font la part belle à la stratégie et connaissent souvent une issue astucieuse et bien pensée. Venant agrémenter un titre déjà prenant, ces duels tendus, qui n’oublient pas non plus les coups de théâtres et les renversements in-extremis de situations désespérées, nous offrent l’assurance d’un divertissement qui nous happe jusqu’à la dernière page.

Du côté des personnages, Junya Inoue nous offre des figures très caractéristiques du malaise social moderne. Ryuta, l’asocial qui va trouver, par l’intermédiaire de ce jeu et des alliés qu’il devra se faire, une forme de thérapie, en est un archétype parmi d’autres. Bien sûr, l’auteur est sans doute un peu extrême, notamment en ce qui concerne les quelques psychopathes qui parsèment ses pages, ou simpliste, ses personnages s’avérant somme toute assez peu fouillés. Malgré cela, tous se montrent suffisamment convaincants pour que l’on se plonge dans l’intrigue que nous a concoctée le mangaka. C’est bien là l’essentiel pour un titre de pur divertissement, peut-être un peu superficiel, qui ne vise ni la réflexion, ni la critique sociale.

Il faut donc prendre Btooom ! pour ce qu’il est, sans en attendre autre chose qu’un manga d’action explosif. C’est à cette condition que l’on pourra se prendre au jeu et découvrir un titre de qualité, qui se défend parfaitement dans son domaine. Prochain rendez-vous avec le manga de Junya Inoue le 5 septembre, avec la sortie française de son cinquième volume.

Ajouter un commentaire