Mang'Impressions : Chroniques de lectures de mangas

A Lollypop or a Bullet, le cruel combat de deux adolescentes pour la vie

A Lollypop or a Bullet - Tome 2

A Lollypop or a Bullet - Tome 2

Nagisa Yamada est une collégienne vivant dans une petite ville de campagne. Depuis que son père est mort et que son frère vit reclus chez elle et leur mère, elle n’a qu’une seule hâte : celle de pouvoir travailler, gagner de l’argent et entrer la « vraie vie », afin de soulager et d’aider sa famille. Son quotidien et sa vision de l’existence sont bousculés par l’arrivée d’une nouvelle élève dans sa classe : Mokuzu Umino. Que cache donc cette jeune fille derrière ses histoires abracadabrantes et son attitude un peu prétentieuse ? C’est en se rapprochant d’elle que Nagisa va peu à peu le découvrir…

En deux volumes, Iqura Sugimoto adapte un roman de Kazuki Sakuraba et nous livre un récit aux multiples facettes. Si le cœur de A Lollypop or a Bullet est l’amitié entre Nagisa et Mokuzu, l’œuvre évolue peu à peu vers un thriller étouffant, le tout sur un fond constant de chronique sociale. Doté d’un scénario complet, maîtrisé et bien construit, le manga convainc sur chacun des trois axes qu’il développe. Toutefois, son aspect le plus marquant réside certainement dans son atmosphère indécise et inquiétante. En effet, tout au long des pages, règne un délicieux parfum d’incertitude. Alors qu’on ignore pendant longtemps la présence ou non d’un sombre secret à découvrir, de multiples pistes sont esquissées, nous laissant imaginer toutes les hypothèses, des plus terre à terre aux plus fantaisistes. De ce fait, le titre réussit à nous suspendre à ses pages et à nous rendre attentifs aux moindres détails. La lecture n’en est que plus prenante. Elle l’est d’autant plus que notre investissement est récompensé par une intrigue solide et parfaitement exécutée. Celle-ci sait ménager ses effets, nous surprendre, nous secouer et nous émouvoir quand il le faut. Enfin, le suspense demeure jusqu’au bout et va crescendo jusqu’à un final haletant et éprouvant.

Éprouvant, A Lollypop or a Bullet l’est également parce que ses personnages s’avèrent aussi attachants que convaincants. Celles qui sortent le plus du lot et marquent les esprits sont évidemment Nagisa, et plus encore Mokuzu. Jouant sur le sous-entendu et les non-dits, la psychologie est complexe, subtile et travaillée chez elles, mais toujours cohérente, ce qui leur donne une réelle consistance. En outre, le dessin esthétique et sensible d’Iqura Sugimoto leur donne vie et reflète leur fragilité. Couplé à la dureté du récit, le portrait saisissant des deux adolescentes contribue à toute l’émotion que constitue la lecture du manga. En effet, nos deux héroïnes ne sont pas épargnées par la vie et, pris d’affection pour elles, c’est de plein fouet que l’on reçoit leurs difficultés et leurs tourments. Il en résulte un suspense d’autant plus redoutable qu’on ne désire qu’une chose: les voir toutes les deux heureuses et sereines. De plus, la justesse de Nagisa et de Mokuzu donne davantage de corps à leur amitié et à son évolution progressive. Celle-ci bénéficie notamment de l’alchimie créée par leurs caractères un peu opposés. Enfin, s’il reste longtemps au second plan, le frère de Nagisa, de par ce qu’il représente pour sa sœur, est également une figure essentielle et particulièrement touchante sur la fin. Il illustre autant un malaise social que la volonté et les motivations qui peuvent pousser à en sortir.

Parfaitement construite et maîtrisée, de son scénario à ses personnages, en passant par son dessin, A Lollypop or a Bullet est donc une œuvre de premier choix. S’il y a mille-et-une raisons de se passionner pour le titre, pour ma part, c’est le portrait de ces adolescentes qui m’a ému et remué comme rarement. Cette lecture unique, un peu éprouvante et diablement passionnante est très clairement un de mes temps forts de 2011.

2 commentaires

Mang'Impressions » L’année 2011 du manga vue par le petit bout de ma lorgnette

Le 4 janvier 2012 à 20 h 14 min

[…] A Lollypop or a Bullet, le cruel combat de deux adolescentes pour la vie […]

Fred

Le 15 juin 2012 à 20 h 43 min

Une lecture qui m’a également bouleversé, pour un titre qui m’a l’air d’être passé totalement inaperçu.
Bonne idée d’en parler 🙂

Ajouter un commentaire