Mang'Impressions : Chroniques de lectures de mangas

My Girl – Tome 3

Ecrit par David le 8 mars 2011
My Girl - Tome 3

My Girl - Tome 3

Serait-ce le titre qui se bonifie ? Ou mon état d’esprit au moment de la lecture qui a joué ? Je ne sais pas, mais toujours est-il que, avec son troisième volume, My Girl m’a offert un moment de lecture encore plus intense et touchant que par le passé. Pourtant, le contenu du titre varie peu et fait toujours la part belle aux tranches de vie, se focalisant autant sur nos deux héros que sur les personnes qu’ils peuvent croiser de manière ponctuelle ou récurrente.

Basés sur de petits imprévus, comme la vie nous en offre régulièrement, les différents chapitres de ce troisième volume mettent en avant les sentiments des personnages, ainsi que leur vision de leur propre existence et de la vie en général. Les situations décrites, autant que la manière dont les vivent les protagonistes, témoignent de la grande justesse du titre. De plus, le souci du détail constant, tant dans les attitudes que dans le décor et le contexte, donne corps au petit monde du manga. Grâce à cela, et parce qu’il se place plus que jamais sous le signe du quotidien, il se montre extrêmement parlant et évoquera à tout un chacun son propre quotidien et des souvenirs plus ou moins lointains.

Dans ces conditions, on n’a aucun mal à se laisser embarquer par les jours que nous vivons aux côtés de Koharu et de Masamune, ainsi que par les sentiments et doutes qu’ils nous font partager. De leur côté, les personnages secondaires et leurs histoires amènent un peu de variété au titre et élargissent ses horizons. Sans jamais trop en faire, Mizu Sahara réussit à nous émouvoir avec des petits riens, des épisodes ordinaires de la vie, toujours propices aux sentiments. Les gestes simples et les petites attentions que l’on peut avoir pour autrui, en toutes circonstances, même au sein d’un quotidien qui tend à se répéter et à ne varier que par des anecdotes ponctuelles, y prennent une importance particulière. Ils invitent le lecteur à s’interroger quant à son propre comportement vis à vis de ses proches.

Ce troisième volume se distingue également par les portraits de personnages qu’il dresse. En plus de très convaincants seconds rôles, j’ai apprécié l’évolution de Masamune. Petit à petit, il commence à s’épaissir et à nous faire part de ses doutes et de son sentiment de surplace. Tant dans sa position que dans ses hésitations, c’est un personnage qui apparaît plutôt banal, mais dans le bon sens du terme. Effectivement, il est assez aisé de se reconnaître en lui, ou au moins en une de ses facettes, notamment pour un lecteur du même âge. Avec ce processus d’identification, on s’implique d’autant plus dans My Girl, notamment du point de vue émotionnel.

Malgré l’intérêt que My Girl avait déjà suscité chez moi, ce troisième volume m’a fait très forte impression. Je dois même dire qu’il m’a surpris, tant je ne m’attendais pas à être touché à ce point. Mettant en avant la simplicité du quotidien et la chaleur des rapports humains, il apparaît comme une réelle bouffée d’oxygène, riche des nombreux sentiments mis en avant et des égards qu’il nous rappelle de toujours garder pour les gens qui nous entourent.

Ajouter un commentaire