Mang'Impressions : Chroniques de lectures de mangas

Soil – Tome 1

Ecrit par David le 9 février 2011
Mots-clés : , ,
Soil - Tome 1

Soil - Tome 1

La nuit où une panne d’électricité généralisée survient à Soil, la famille Suzushiro disparaît sans laisser de trace. Tel le grain de sable qui vient enrayer une mécanique trop parfaite, cet événement fait peu à peu apparaître au grand jour malaises, secrets et jalousies, écornant l’image tranquille et agréable de la ville. Dépêchés sur place, Yokoi et Onoda sont chargés de résoudre cette énigme, mais ils ne sont pas au bout de leurs surprises…

Avec ce premier volume, Soil nous offre une entrée en matière des plus intrigantes. Si certains éléments laissent à penser que le fantastique occupera une place de choix, ce n’est pourtant pas cette direction que prend actuellement le titre. Bien au contraire, les pistes évoquées sont on ne peut plus réalistes, trouvant leurs origines dans les arrière-pensées et les rancœurs dissimulées dans le cœur des habitants de cette ville trop parfaite pour être vraie. Au fil des pages, le tableau idéal dressé par Soil se fissure et on sent le malaise ambiant. Bien vite, les sourires de façade deviennent étouffants et les secrets et non-dits apparaissent comme autant de raisons à la disparition des Suzushiro. L’auteur développant plusieurs hypothèses, on pressent que cette affaire en amènera d’autres, qui se révéleront au grand jour par un effet boule de neige. Par ailleurs, on garde constamment à l’esprit les quelques éléments surnaturels (en apparence, tout du moins), qui devraient nous réserver des surprises. A moins qu’il ne s’agisse de fausses pistes, placées pour mieux tromper le lecteur.

Soil étonne également par sa galerie de personnages truculents. Entre leurs personnalités très marquées et leurs petites habitudes, ils sont très loin d’être lisses et ne peuvent que faire réagir le lecteur. Celui-ci retient en particulier leurs manies, des plus anodines aux plus déplacées, qui contribuent à leurs caractères forts, autant qu’à une certaine forme de malaise. Du côté des habitants, c’est l’hypocrisie et le souci des apparences qui prédominent. Le tableau fait froid dans le dos mais, si on passe outre une exagération bienvenue dans le cadre du récit, il s’avère convaincant et plutôt parlant. En outre, certains seconds rôles inquiétants, et aussi dérangés que dérangeants, interpellent et éveillent la curiosité. Ont-ils un rapport avec la disparition des Suzushiro ? Ou sont-ils concernés par d’autres sombres secrets des habitants de Soil ?

Du côté du dessin, la surprise est également de mise, puisqu’on se retrouve face à un coup de crayon qui n’a que peu à voir avec les standards du manga. Le trait est épais, les trames quasiment absentes et le style plutôt réaliste et proche de la bande dessinée (visiblement américaine, mais le monomaniaque que je suis manque de références dans ce registre). Le résultat se distingue notamment par ses personnages expressifs et tous dotés d’une apparence unique et bien caractérisée, ce qui concourt à les rendre plus consistants. Le dessinateur fait preuve d’un talent de caricaturiste qu’on retrouve rarement dans le manga, mettant en évidence les particularités physiques, tout en conservant un style de dessin homogène. De plus, le soin général, le souci du détail et les décors très présents participent largement à nous plonger dans l’atmosphère si particulière de Soil.

Jolie réussite, le premier volume de Soil introduit un jeu de pistes captivant et mystérieux. Le résultat fonctionne à merveille sur le lecteur, suscitant la curiosité et l’envie de démêler les fils de son intrigue, et l’entraîne dans un récit finement construit. On apprécie notamment les variations de points de vue sur de mêmes événements, qui contribuent à la sensation de maîtrise que dégage l’ensemble. Cette introduction est également la promesse d’une suite encore plus surprenante. Effectivement, nous n’en sommes qu’aux débuts de l’affaire et l’enquête de Yokoi et Onoda pourrait bien être encore plus complexe qu’il n’y paraît. D’ailleurs, les complications commencent déjà si on en juge par le final de ce premier tome (sur un total de onze). La suite de Soil sortira en France le 24 mars 2011.

1 commentaire

Ginie

Le 9 février 2011 à 21 h 42 min

bon premier tome en effet. Il y a aussi ces premières pages d’introduction, bien énigmatiques, qui laissent présager une dimension fantastique (l’étoile etc.). En tout cas ça commence fort bien, j’espère juste que cela ne deviendra pas trop malsain (j’aime pas trop quand c’est trop dérangeant…).

Ajouter un commentaire