Mang'Impressions : Chroniques de lectures de mangas

Shi Ki – Tome 4

Ecrit par David le 12 décembre 2010
Shi Ki - Tome 4

Shi Ki - Tome 4

Ayant été témoin de manifestations aussi franches que troublantes, le docteur Ozaki et Natsuno n’ont plus de doute sur l’étrange phénomène qui frappe leur village. Sous l’égide du serviteur des Kirishiki, les morts reviennent bel et bien à la vie. Ceux-ci ne semblent d’ailleurs pas ravis d’avoir été découverts. Soucieux de rester cachés, ils tissent alors une véritable toile pour acculer et traquer nos deux héros et leurs compagnons d’infortune.

Dans le quatrième tome de Shi Ki, la menace qui pèsent sur les épaules des personnages principaux devient omniprésente, insidieuse et vicieuse, prête à profiter de la moindre ouverture pour agir. Ce faisant, elle accroît la tension et la frayeur qui nous habitent lors de notre lecture. Ces sentiments sont d’autant plus forts que l’ennemi, qui sort de plus en plus de l’ombre, affiche ses certitudes et ses étonnantes capacités. Il apparaît ainsi comme une menace à laquelle il paraît impossible de se soustraire. Face à une telle opposition et à l’ingéniosité des « morts-vivants », les efforts de Natsuno et Ozaki, pourtant déterminés à se battre, semblent vains.

Outre cette impression d’un danger inévitable, le climat d’angoisse de Shi Ki est également nourri par les scènes uniquement nocturnes qui composent ce volume. Le dessin de Ryu Fujisaki réussit de nouveau à nous plonger dans l’ambiance et à créer un environnement confondant de réalisme. Les décors sombres profitent par exemple des nombreux détails que l’on scrute dans la crainte qu’une menace s’y cache. Grâce à cela, les passages où le danger s’immisce au plus près du quotidien des personnages sont particulièrement bien rendus et nous font frissonner comme si nous étions à leur place.

Le quatrième volume de Shi Ki est également marqué par la présence de plus en plus forte des « morts-vivants ». Mis à jour par les personnages principaux, ceux-ci interviennent logiquement davantage, et de manière plus concrète. Si on les voit menacer nos héros, on découvre également les coulisses de leur organisation. Ceci nous permet d’en apprendre davantage sur eux, sur leur nature et sur la manière dont ils fonctionnent. Le scénario de Shi Ki s’explicite donc un peu plus, même s’il reste encore beaucoup à découvrir.

Depuis le début, chaque tome de Shi Ki se fait fort de faire mieux que son prédécesseur. Ce quatrième opus ne fait pas exception à la règle et poursuit la montée en puissance du titre. Ne négligeant ni l’action, ni l’ambiance, ni la progression du scénario, il s’avère encore plus haletant que ses devanciers et se lit à toute allure, sous l’effet de l’irrépressible envie de connaître la suite des événements. Si on ajoute à cela un final au suspense insoutenable, on comprend vite pourquoi on ressort une nouvelle fois conquis de cette lecture. Le volume 5 du manga de Fuyumi Ono et de Ryu Fujisaki sortira en France au mois de mars 2011. Il me tarde d’y être.

2 commentaires

Lux

Le 22 décembre 2010 à 17 h 16 min

Regardes-tu la série ?

Je me demande si le manga apporte un intérêt supplémentaire.

David

Le 22 décembre 2010 à 18 h 51 min

Non, je ne regarde pas la série. Je ne peux donc pas t’éclairer sur l’intérêt du manga par rapport à celle-ci, ou sur les différences qu’il peut y avoir entre les deux supports.

Ajouter un commentaire