Mang'Impressions : Chroniques de lectures de mangas

Dorohedoro – Tome 9

Ecrit par David le 28 novembre 2010
Dorohedoro - Tome 9

Dorohedoro - Tome 9

Le puzzle se complète dans le neuvième volume de Dorohedoro qui, sans jamais rien révéler de crucial, nous donne l’impression de frôler la vérité. Suivant les pérégrinations de différents groupes de personnages, nous découvrons de nouveaux éléments sur le passé de Nikaido, ainsi que sur le mystère le plus prégnant du manga : l’identité de Caïman.

Dans un cas comme dans l’autre, Q. Hayashida éclaircit sensiblement les zones d’ombre de son récit, mais sans jamais dévoiler quoi que ce soit de concret. On se retrouve ainsi avec de nouvelles pièces du puzzle, qui s’emboîtent parfaitement avec le reste, mais qui ne nous permettent pas encore de voir ce que celui-ci cache. Prenant parfois des allures de casse-tête, le jeu de pistes continue donc pour le lecteur et s’avère toujours plus passionnant. Il rend Dorohedoro particulièrement addictif et ne peut que susciter notre impatience de découvrir la suite du récit. Et la note de suspense qui conclut ce volume amplifie encore ce sentiment.

De plus, le ton délicieusement décalé de l’œuvre de Q. Hayashida reste présent et continue de faire mouche. On passe ainsi un excellent moment grâce aux idées farfelues de l’auteure, aux dialogues percutants, à l’humour très présent et à ses personnages déjantés (certains l’étant bien plus que d’autres). En plus de faire rire, ces derniers savent aussi se montrer attachants et donnent ponctuellement à l’œuvre une touche d’émotion, voire de romantisme, qui complète un tableau déjà très complet.

Bref, Dorohedoro continue son petit bout de chemin avec une constance certaine dans la qualité. Plus que jamais, il s’agit d’un titre original et plein de personnalité qu’il faut lire et soutenir. Vivement la sortie du volume 10.

Ajouter un commentaire