Mang'Impressions : Chroniques de lectures de mangas

L’Habitant de l’Infini – Tome 25

Ecrit par David le 17 octobre 2010
L'Habitant de l'Infini - Tome 25

L'Habitant de l'Infini - Tome 25

Six mois après son prédécesseur, voici déjà venir le volume 25 de l’Habitant de l’Infini. C’est une excellente surprise pour ce titre plus habitué à un rythme de sortie annuel aussi frustrant que logique, puisque nous suivons de près la parution japonaise. Dans ce nouveau tome, Shira continue de régler ses comptes avec Manji. Toutefois, le plan machiavélique qu’il a orchestré est mis à mal par l’arrivée de renforts inattendus qui permettent à notre héros immortel de renverser une situation pour le moins compromise.

Dans ce volume décisif, Hiroaki Samura rend un bel hommage à un de ses personnages les plus emblématiques, et aussi à un méchant inoubliable, tant par sa folie que par sa froide cruauté ou son obstination. Pour son ultime affrontement contre Manji, Shira se déchaîne et livre un combat intense, mais surtout éprouvant par sa violence. Les deux adversaires se rendent coup pour coup et se battent à l’instinct, faisant fi de toute stratégie (en apparence tout du moins). Dans ce ballet sanglant magnifié par le trait de Samura, on reste de nouveau sans voix devant la performance du mangaka et ce déferlement de violence qui semble près de nous exploser à la figure.

Ce vingt-cinquième volume est aussi éclairé par le dilemme de Renzô. Obnubilé par son désir de vengeance, le jeune homme est rongé par l’incertitude et les secrets entourant la mort de son père. Ses repères et ses convictions s’écroulent peu à peu à la mort de son « mentor » et quand il voit le meurtrier qu’il cherche à tuer, entouré et protégé par de fidèles alliés. Grâce à son histoire, qui invite à la réflexion et résume à elle seule toute la problématique du scénario de l’Habitant de l’Infini, Renzô constitue un personnage plutôt juste et touchant. Malgré cela, de par son caractère discret et indécis, il n’en reste pas moins assez effacé et ne réussit jamais à éclipser les autres protagonistes du manga (la concurrence est, il est vrai, féroce), et notamment Shira, fidèle à lui-même jusqu’au bout, qui habite littéralement les pages de ce tome.

Avec deux tomes, 2010 aura donc été une bonne année pour les lecteurs de l’Habitant de l’Infini. D’autant que ces volumes nous auront régalé par leur contenu. Ils ont effectivement constitué une avancée déterminante pour le titre, négociée de main de maître par Samura. En cela, ils sont venus nous rappeler que le manga est bien dans sa dernière ligne droite et, en évacuant un point important de l’intrigue, nous font entrapercevoir un dénouement aussi proche qu’incertain. C’est d’ailleurs par cette ouverture vers les événements à venir que se termine ce tome 25. En quelques pages, le mangaka repositionne les autres acteurs de son œuvre et prépare le terrain pour son prochain acte, que l’on devine intense et riche en surprises. Si l’on ne peut préjuger du chemin qu’il reste à parcourir, on a évidemment hâte de découvrir le volume 26 de l’Habitant de l’Infini.

Ajouter un commentaire